Les Kwan

Le caractère 館 (en Coréen 관 - Kwan, en Japonais Kan), d'origine chinoise, signifie initialement "établissement", "locaux". Dans les arts martiaux japonais et coréens, il a d'abord été utilisé en référence à l'établissement où avaient lieu les entraînements, en synonyle du terme 道場 (Dojang, "le lieu où l'on pratique la Voie"). Puis, son sens a évolué au fur et à mesure que les centres d'entraînement devenaient des académies, des Écoles institutionnelles, et enfin des styles distincts dans un même courant martial.

Dans les arts martiaux japonais, ce terme est aujourd'hui plus ou moins synonyme de 会 (Kaï, "assemblée", comme dans "Aïkikaï", "Kyokushinkaï"...), et on le retrouve notamment dans les noms du Judo Kodokan (柔道 講道館, l'École du Fondateur Jigoro Kano), et du Karate-do Shôtôkan-Ryû (空手道 松濤館流, l'École du célèbre Gichin Funakoshi).

Dans les arts martiaux coréens, le terme Kwan est apparu sous l'influence du Karate japonais, avec les cinq premières Écoles d'arts martiaux nippo-coréens (qui s'uniraient plus tard pour former le Taekwondo) : Chung Do Kwan (1944), Song Moo Kwan (1946), Moo Duk Kwan (1945), Ji Do Kwan (1946), et Chang Moo Kwan (1946).

Ce système n'a pas tout de suite été repris dans le Hapkido : Choi Yong-Sul donnait initialement des cours particuliers ne nécessitant pas de salle d'entraînement, avant d'ouvrir le Dae Han Hapki Yukwonsul Dojang en 1951. Le terme de Kwan a d'abord été utilisé par Ji Han-Jae en 1956, avec la fondation de l'école An Moo Kwan, simple salle d'entraînement. Suivirent en 1958 les écoles Soo Duk Kwan (Choi Yong-Sul), Joong Ang Kwan (Suh Bok-Sup), et bien d'autres. Les premières Écoles institutionnelles de Hapkido (reconnues par l'État coréen) furent la Sung Moo Kwan (Ji Han-Jae, 1958), la Sin Moo Kwan (Kim Moo-Hong, 1961) et la Bum Moo Kwan (Kim Yun-Sik, 1968). Certaines de ces Écoles ont depuis disparu, d'autres ont continué leur évolution, allant jusqu'à devenir des styles de Hapkido à part entière. On peut notamment citer les Écoles Jin Jung KwanDuk Moo KwanMoo Moo KwanSong Moo KwanMoo Hak KwanJung Ki Kwan, et Yong Sul Kwan.

Dans le Sin Moo Hapkido, aucun système de Kwan n'a été adopté avant très récemment : les élèves de Ji Han-Jae prenaient leurs responsabilités directement auprès de lui, et créaient des Fédérations ou Associations pour réaliser ses souhaits, comme l'European Sin Moo Hapkido Association (Jürg Ziegler, aujourd'hui devenue la World Sin Moo Hapkido Community), la World Sin Moo Hapkido Federation (Ken McKenzie), et la Fédération Francophone de Sin Moo Hapkido (Nicolas Tacchi). Seul Ji Han-Jae décernait les grades de Dan.

Cependant, afin de permettre une évolution plus riche à son Art, DoJuNim Ji Han-Jae a décidé de mettre en place un système de Kwan particulier propre au Sin Moo : en 2014, il a commencé à décerner des certificats de Kwan à ses meilleurs élèves, leur donnant carte blanche pour développer le Sin Moo Hapkido selon leur propre sensibilité, en transmettant les techniques qu'il leur a apprises au sein de leur propre organisation. Ils sont ainsi pleinement habilités à décerner des grades de Dan à leurs élèves, sans passer par lui.

Toutefois, à la différence des Kwan habituelles qu'on trouve en Taekwondo et en Hapkido, les Écoles de Sin Moo Hapkido sont directement autorisées par le Fondateur, et ne peuvent donc se développer qu'avec son accord. Ainsi, le Sin Moo Hapkido peut évoluer en plusieurs courants différents tout en maintenant son identité et sa cohérence. Ces Kwan représentent l'accomplissement d'une longue progression sous l'enseignement de DoJuNim, et garantissent une évolution saine du Sin Moo Hapkido pour le futur.

Ji Han-Jae utilise souvent la métaphore de l'arbre pour parler de ce système de Kwan : le Sin Moo Hapkido représente le tronc commun à partir duquel chaque Kwan, chaque branche, se développe en fonction des sensibilités de son leader. Ses racines sont le Samrangdo et le Yukwonsool. Un art martial est comme un être vivant, toujours en évolution, jamais figé sous une forme immuable : il évolue avec ses pratiquants et la société dans laquelle il se développe.

Actuellement, il existe 14 Kwan de Sin Moo Hapkido :

  • Jeong Hak Kwan (Nicolas Tacchi)

  • Sam Rang Kwan (Chris Garland)

  • Jah Gak Kwan (Massan Ghorbani)

  • Ryong Moo Kwan (Inwan Kim)

  • Sung Moo Kwan (Geoff Booth)

  • Tang Soo Kwan (John Godwin)

  • Sam Il Kwan (Sean Bradley)

  • Yu Sool Kwan (John Beluschak)

  • Yu Shin Kwan (Ian Cyrus)

  • Ho Bi Kwan (Larry Dorsey)

  • Annu Kwan (Stuart Rosenberg)

  • Han Do Kwan (Herman Mochalin)

  • Sin Yung Kwan (Frank Croaro)

  • Jeong Shin Kwan (Ramfis Marquez)

logo de l'Association Sinmoo, qui réunit les Kwan de Sin Moo Hapkido

​© 2019 Sin Moo Hapkido et Jeong Hak Kwan

Marques Déposées à l'INPI par Nicolas TACCHI